Le foot, le Covid-19 et la saison 2020-2021

Nul ne peut nier que notre football a été largement perturbé en cette année 2020 avec l’arrivée du Covid-19.
Cela a suscité chez certains quelques inquiétudes quant aux différents scénarii qui pourraient survenir en cours de saison et plus particulièrement au niveau de la cotisation.
En effet, la perception de la cotisation annuelle se clôture ce 17 septembre.
Tout cela mérite quelques explications et un petit retour en arrière.
En fin de saison dernière, les activités ont été stoppées en mars alors qu’il restait un peu moins de trois mois d’activités et, dans ce contexte particulier, la cotisation versée en début de saison a été maintenue.
Il faut savoir que si la cotisation permet de couvrir une partie des frais d’une saison, elle est loin de constituer l’unique moyen d’en équilibrer les coûts.
La réalité des chiffres est plus complexe.
Au moment de l’arrêt imposé des activités en mars, l’intégralité des cotisations était déjà épuisée depuis un certain temps (achat des packs, des équipements, du matériel, défraiements, etc.).
Le restant des frais est en effet couvert par les recettes provenant directement de l’activité du club (entrées, buvettes, tournois, souper, etc.).
Le tout représente donc un équilibre qu’on tente au mieux d’atteindre chaque saison.
Dans les circonstances particulières d’un arrêt prématuré de la saison, Il est clair que ces recettes n’ont plus été perçues alors que toute une série de frais fixes a continué de courir (acomptes d’énergies, entretien des terrains et des installations, frais fédéraux, locations, etc.).
Ces frais, il y avait lieu de les honorer malgré l’absence de recettes.
Cela justifie le fait que, lors de la saison dernière, lorsque les activités ont cessé, un effort a été demandé à tout un chacun afin de pouvoir clôturer la saison.
Car l’objectif financier du club est de terminer chaque saison avec un bilan proche de zéro, sans déficit ni bénéfice en sachant que tout euro entrant dans le club est dépensé dans l’intérêt de ses membres.
Pour rappel, le club est une association et non une société de service. Il vit par ses membres pour ses membres. Lorsqu’on verse une cotisation, on n’achète pas un service mais on contribue à la vie de l’association. Ce sont deux concepts fondamentalement différents.
Pour en revenir à l’instant présent et à la situation sanitaire actuelle, de toute évidence, un arrêt prématuré de la saison entraînerait une révision des conditions de participation aux obligations financières du club toujours dans la recherche de l’équilibre financier.
C’est pourquoi, une telle révision ne pourrait intervenir que pour autant que certaines conditions soient réunies.
En effet, cet arrêt devrait être imposé suite à une interdiction du Conseil National de Sécurité ou de la Fédération et devrait, en outre, intervenir avant le 1er mars 2021.
Il est évident que, si ces conditions sont réunies et compte tenu de tous les paramètres évoqués ci‑dessus, la participation financière des membres ferait l’objet d’une analyse en vue d’un éventuel retour financier ou d’une intervention à valoir sur la saison suivante.
A ce jour, nul ne peut prédire ce qui se passera dans les prochains mois, croisons les doigts pour que, tous ensemble, nous puissions vivre une saison régulière et riche en émotions.

Le Comité de direction du RFCH.

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print